Comme je l’ai souvent montré, on constate la mise en place de services pour les « riches » d’un nouveau type : ceux qui ont fait fortune en bitcoins et qui se trouvent avec de grosses sommes, en partant d’un niveau de vie « normal ». Si on ajoute à ca le fait que ces sommes recelent des plus values latentes enormes qui interessent les services fiscaux de tous les pays, on se trouve avec une masse de pouvoir d’achat en suspens qui permet l’emergence d’une nouvelle niche – celle-ci reunit deux propriétés caracteristiques : luxe+anonymat.
En voici un exemple :
des appartements qui partent comme des petits pains garce à un accord prealable qui permet d’echanger immediatement du BTC contre du dollar, les appartements etant vendus en BTC, c’est un argument ultime de vente puisqu’on a une conversion de BTC difficiles à sortir en immobilier à priori de luxe.